Kasaï oriental: seuls 17 %  des populations ont accès à l’eau potable.

La Gouverneure intérimaire du Kasaï oriental Jeannette Longa Musuamba a présidé mardi 22 mars, la cérémonie commémorative de la journée mondiale de l’eau, dans la salle des conférences de l’hôtel KA-BE de luxe.

Au cours de cette journée placée sous le thème: « les eaux souterraines : importance, événements vécus et public visé«, l’autorité provinciale a invité les acteurs sectoriels à s’impliquer chacun, dans la mesure du possible, afin de trouver l’équilibre entre la demande et la disponibilité des services de l’eau.

« La question de l’eau est devenue une question de droits humains par le fait l’essor démographique et le déficit en eau dans certaines agglomérations de la province du Kasaï oriental devraient interpeler chacun de nous à tous les niveaux de prise de décision pour trouver un équilibre entre la demande et la disponibilité des services d’eau en vue de soutenir la réalisation de l’objectif de développement durable 6 : eau propre et assainissement pour tous d’ici 2030« , a-t-elle exhorté.

Par ailleurs, Longa Musuamba a déploré le fait que 17% seulement des Kasaïens ont accès à l’eau; un taux très faible, paradoxalement au scandale hydrographique dont dispose la province.

« Malgré la présence scandaleuse des sources en eau, l’observation faite dans notre province révèle un taux de couverture très faible : plus ou moins 17% dans les milieux urbains et périurbains desservis par différents fournisseurs des services d’eau« , a-t-elle noté.

A cet effet, la Cheffe de l’exécutif provincial a appelé les intervenants dans le secteur de l’eau à réfléchir comment relever les défis et comment attirer les investisseurs dans ce secteur, afin d’apporter en quantité suffisante, cette denrée à la population Kasaïenne et éviter les maladies d’origine hydrique. C’est ici qu’elle a promis l’engagement de son gouvernement, dans la protection des sources d’eaux au Kasaï oriental, avant de lancer les activités relatives à la journée mondiale de l’eau.

« Mon gouvernement veillera sur la protection des sources d’eau souterraines et celles de surface ainsi que sa gestion rationnelle comme une potentialité vitale pour les générations présentes et futures.

Sur ce, je lance officiellement les activités de la journée mondiale de l’eau au Kasaï oriental », a promis Jeannette Longa Musuamba.

C’est depuis 1993 que les Nations-Unies ont consacré la date du 22 mars à la journée mondiale de l’eau. Une occasion pour les acteurs du secteur de réfléchir non seulement à l’approvisionnement en eau mais aussi à la protection des sources d’eau.

MATTHIAS KABUYA/Mbuji Mayi

Share

One thought on “Kasaï oriental: seuls 17 %  des populations ont accès à l’eau potable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!