Kisangani: vente de l’ilot 1 du marché central, Jean-Louis Alaso indexé

Les vendeurs des souliers au sein du marché central de Kisangani s’insurgent contre la vente précaire du deuxième ilot situé à ce centre de négoce. Indignés, ses vendeurs de chaussures réunis au sein de l’association KETCH-SPORT ont déposés ce vendredi 19 novembre un mémorandum à l’organe délibérant de la Tshopo.

Ils soupçonnent la vente d’un espace de ce centre de négoc, nommé ilot 2. Et dans la foulée, les vendeurs des souliers citent Jean-Louis Alaso, maire de la ville de Kisangani.

Selon ces vendeurs, un recensement s’est effectué dans leur aire de vente sous prétexte d’identifier les vrais propriétaires des étalages de cet espace. curieusement, racontent-ils, c’est un déguerpissement qui les a surpris le jeudi dernier.

A en croire leurs dires, ce sont les mêmes signes précurseurs observés ce jour qui ont précédés la vente du premier îlot baptisé à ce jour ‘’Galerie’’ ALASO.

LUIDI KAMWANGA, représentant de l’association KETCH-SPORT dit être déterminé d’aller jusqu’au bout avec cette protestation pour avoir gain de cause et écarte tout processus de négociation.

«…Nous sommes venus voir nos élus pour partager avec eux notre inquiétude sur la manière que se comporte notre maire de la ville et le gérant du marché central…Ils nous ont mentis en effectuant un recensement pour l’identification de propriétaires des étalages, or c’était pour vendre cet espace qui nous a été offert par le maire sortant, Augustin OSUMAKA pour résoudre le problème de l’anarchie dans notre manière de vendre d’avant… »

De leur côté, les élus du peuple promettent d’inviter le maire et le gérant du marché central pour s’enquérir de cette situation afin de trouver des solutions idoines à ce problème dans un bref délai.

Par ailleurs, les vendeurs des chaussures renseignent que le maire de la ville aurait vendu un périmètre d’environ 11 mètres sur 33, à un seul individu pour un montant de 27.000 dollars américains.

Signalons que pendant l’intervention de la police pour recadrer cette marche spontanée de ces revendiquant, un blessé a été enregistré mais sans aucune interpellation.

Dossier à suivre…

Trésor BOTAMBA

Share

2 thoughts on “Kisangani: vente de l’ilot 1 du marché central, Jean-Louis Alaso indexé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!