Kisangani : la protestation des étudiants de l’ISC tourne au vinaigre ; 4 étudiantes violentées et une moto brûlé

Une situation inhabituelle a été vécu ce jeudi 31 mars 2022 aux environs de 9h40 à l’Institut supérieur de commerce et de Kisangani ainsi que devant le bâtiment administratif de l’université de Kisangani.

Il s’agissait des étudiants de l’Institut supérieur de commerce de Kisangani qui protestaient contre la hausse du taux(en francs Congolais) des frais académiques et de l’échéance de paiement.

Cette hausse du taux des frais académiques renseigné les étudiants, passe de 1 647 FC à 2000fc pour cette année académique en cours.

Les étudiants de l’Institut supérieur de commerce de Kisangani qui ont repris les cours depuis fin février, sont tenus au paiement de la première tranche des frais académiques au plus tard le 10 avril prochain et la deuxième tranche le 20 juin 2022.

Date jugée trop proche par ces étudiants étant donné qu’ils viennent de passer une longue période de la grève.

Difficile de maîtriser leur colère, ces étudiants ont alors barricadé la grande route qui mène vers le centre ville en passant par le bâtiment de l’université de Kisangani.

C’est en ce lieu que les motards entrent en dance. Il s’en est suivi un accrochage entre motards et étudiants de l’ISC.

Des ces échauffourées, 4 étudiantes de cette institution d’enseignement supérieur ont été sévèrement violenté (violences corporelles et extorsion), motos appartenant aux motards ravies, dont une brûlée renseigne le représentant des étudiants de l’ISC kisangani, Muller Bomande.

Ce dernier se dit ne pas comprendre comment les taximans se sont impliqués dans cette affaire qui ne les concernent ni de loin moins encore de près.

Ben Lotha

Dossier à suivre

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!