Environnement : Ève Bazaiba crève l’abcés : la RDC devra bénéficier de la compensation équitable pour ses potentialités

Tenue du 25 au 26 juillet 2021 à Londres, la réunion ministérielle sur les forêts et l’affectation des terres en prélude à la COP26 était l’occasion d’aborder plusieurs notamment, les résultats nécessaires au niveau mondial sur l’adaptation au COP26.

Occasion tout indiqué pour la vice-premier ministre, ministre de l’environnement et développement durable, de rappeller au monde entier que la République démocratique du Congo demeure la solution au problème climatique dont fait face l’humanité toute entière.

Dans son compte Twitter, Ève Bazaiba a rappelé l’extrême urgence de la compensation équitable.
“La RDC demeure la solution au problème de changement climatique dans le monde. A la réunion ministérielle sur les forêts et l’affectation des terres à Londres en prélude à la COP26, j’ai au nom du gouvernement congolais rappelé l’urgence de la compensation équitable”, a twitté Eve Bazaiba.

A l’en croire, la République démocratique du Congo devra bénéficier de la compensation équitable pour ses potentialités et sacrifices qui ont un impact important dans la lutte contre le changement climatique dans le monde.

Pour la ministre de l’environnement et développement durable, cette compensation ne doit pas être un don mais un droit, rappelle-t-elle.

“…les gens pensent que j’exagère un peu trop alors que c’est la vérité. Le danger est là et les solutions sont à nos côtés. Nous donnons l’impression de ne vouloir voir les solutions”, peut visualiser l’image posté par la ministre de l’environnement sur son compte Twitter.

Pour Eve Bazaiba, la République démocratique du Congo avec son potentiel forestier est une solution importante. Car ce dernier possède des capacités incommensurables de secrestation des émissions de CO2.

La vice-premier ministre, ministre de l’environnement et développement durable n’a pas oublié la richesse hydraulique capable de fournir de l’énergie renouvelable et verte.
Elle plaide cependant à la problématique des fonds afin de transformer ses potentialités en richesse ou ce qu’elle qualifie des solutions palpables.

Cette messe qui a réunit les Ministres des pays membres de l’ONU en charge des questions de changement climatique avait pour objectif de jeter les bases des discussions pour l’adoption des agendas communs à la COP26 qui sera tenue en Novembre prochain.

Jean Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us