Tshopo: Nikomba et Lendongolia appelés à former « un gouvernement répondant aux attentes de la population »(AJDDH).

L’organisation Non Gouvernementale Action pour la Justice, le Développement et les Droits Humains (AJDDH ) a dans son communiqué du 11 août 2022 pris

acte de l’ordonnance d’investiture de Madame Madeleine NIKOMBA et de Paulin LENDONGOLIA respectivement gouverneure et vice gouverneure de la tshopo tout en invitant ces derniers à former un gouvernement des technocrates.

Investiture de la nouvelle équipe gouvernementale, la clé de voûte.

Pour AJDDH, l’ordonnance d’investiture du gouverneur et son vice qui est un acte réglementaire, marque la fin d’un feuilleton électoral aux allures d’un labyrinthe démocratique parsemé des contestations à plusieurs séquences et circonstances.

Pour ce faire, AJDDH invite le nouvel exécutif à former un gouvernement des technocrates, composé des jeunes, femmes et des hommes sans distinction des tribus, compétents et expérimentés. Ces derniers doivent être capable de relever les défis sécuritaires, infrastructurels et économiques de la tshopo, alors que cette dernière devra jouer son rôle de la province carrefour.

Par ailleurs, cette organisation non gouvernementale des droits humains, demande à Nikomba et Lendongolia de d’écarter dans des alliances politiques en formant le gouvernement, des personnes qui par le passé ont été mêlées dans les scandales des malversations financières et la mauvaise gestion ayant amené la province au gouffre dans lequel elle se trouve.

AJDDH fait une passe d’or au nouvel exécutif.

La province de la Tshopo qui se trouve dans une phase de sous-développement extrême, tout ou presque est prioritaire.

C’est dans ce cadre que l’ONG AJDDH exhorte la gouverneure et son vice à prioriser la construction et/ou la réhabilitation des voiries urbaines et des routes reliant la ville de Kisangani et ses territoires ainsi que les provinces voisines. A en croire cette organisation non gouvernementale plaide également de la relance de l’agriculture, le rétablissement de l’électricité et la mise en place d’un système informatisé garantissant la traçabilité des recettes de la province.

Tout en saluant l’élection de Madeleine Nikomba à la tête de la province, AJDDH note que cette nouvelle configuration institutionnelle marque un tournant majeur dans le travail de l’émancipation féminine ainsi que le combat pour la promotion de la participation politique des femmes au niveau des hautes instances de prise de décision.

Yoda

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!