Tshopo : Madeleine Nikomba honore les Martyrs de l’indépendance.

Le 4 janvier, un jour férié en République Démocratique du Congo, connu sous le nom de la journée des martyrs.

Il s’agit des évènements qui marquent la radicalisation du mouvement pour l’indépendance et sonnent le glas du contrôle Belge au Congo.

Kisangani, autrefois ville martyre a connue des désastres et des tueries dont la place dite des martyrs, représente le symbole.

A cet effet, une grandiose cérémonie de dépôt de gerbes de fleurs, ponctuée par la présence de toutes les autorités politico-administratives s’est déroulée mercredi 4 janvier 2023 sous le regard admirateur de toutes les couches de la population.

Sous les pas cadencés, la Gouverneure de Province Madeleine Nikomba Sabangu accompagné du commissaire divisionnaire de la PNC Tshopo rend un hommage mérité à tous ces compatriotes qui ont versé de leur sang pour la nation.

« Ces martyrs ont versé de leur sang pour l’indépendance de ce pays. Nous avons un sentiment de reconnaissance envers les personnes qui sont parties.
Et nous espérons qu’en honorant leurs mémoires, ils reposent en paix », a déclaré Madeleine Nikomba Sabangu.

Les émeutes de janvier 1959 de Léopoldville sont une série d’émeutes et de troubles sociaux s’étant déroulés à Léopoldville, alors au Congo belge, au mois de janvier 1959 et marquant un tournant décisif vers l’indépendance du Congo.

Ces émeutes avaient éclaté après que les autorités coloniales aient interdit aux membres du parti politique de l’ABAKO de manifester le 4 janvier 1959.
La répression était très violente et le nombre exact de victimes n’est pas connu à ce jour, mais au moins 49 personnes auraient perdu la vie.

Eliezer Liande

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!