Tshopo : le goût du lucre attire un imposteur Canadien retraité datant

La régie financière de la province est parmi les sources de financement dont dispose le Gouvernement provincial dans la réalisation de son programme.

Cependant, les outils qui contribuent à la collecte des fonds doivent être efficaces.
A la grande surprise, certaines personnes ayant un passé peu prometteur et ayant détourné les deniers publics de l’Etat dans la province préfère faire marche-arrière avec comme objectif de se faire une santé financière comme par le passé.

Parmi ces personnes figure un certain Faustin Kaisala Bokule Mangubu affectueusement appelé le Canadien KAISKAIS.
Ce dernier qui selon certaines sources aurait dans le passé excellé dans les détournements et les magouilles.

A en croire nos sources, sieur Faustin Kaisala à l’époque de la Province Orientale avait bénéficié auprès du Gouvernement provincial, le marché d’achat des ordinateurs pour un coût de 100 000 $ USD destinés aux Chefs des Entités Territoriales Décentralisés des quatre districts transformés à ce jour en provinces.
Fort malheureusement rapportent nos sources, les ordinateurs n’ont jamais été livrés jusqu’à ce jour.

Toujours à l’époque de la Province Orientale nous renseigne-t-on, Monsieur Faustin Kaisala à la tête de l’entreprise KBM LOGISTIC a pendant plus ou moins deux ans, soit de juin 2013 jusqu’au démembrement de la Province Orientale en juillet 2015, surfacturé la Province dans la fourniture de la connexion internet. Nos sources parlent de paiement de 7 500 $ USD par mois par le Gouvernement Provincial alors que la vraie facture s’élevait à 2 500 $ USD.

Dans le même volet confie une autre source, il s’était lancé à la vente illicite de la connexion internet aux particuliers par l’entremise de son agent Chargé de Réseaux de l’epoque avec comme montant 150$ /Mois. Il avait ainsi fidélisé, 7 abonnés.
Que les Mathématiciens nous aident dans le calcul car le montant détourné par le jeu de la retro commission dépasse tout attendement.

A l’actif de ce compatriote, on note encore le non achat des équipements professionnels d’une imprimerie de la Province destiné à l’impression des bulletins officiels alors qu’il aurait perçu un montant de 11 000 $ USD pour cette fin.
Il va préféré faire le commerce des matières premières en important des mercenaires (ces mercenaires étaient logés à un Hôtel de la place) avec l’argent détourné de la Province, confie nos sources.

Ces actes non patriotiques n’avaient pas à cet effet permis aux trois anciens Gouverneurs de la Province de la TSHOPO de collaborer avec Faustin Kaisala. D’ailleurs, l’une de nos sources bien renseignées souligne que ce dernier avait été chassé de la régie provinciale des recettes par le tout premier Gouverneur de la Tshopo.
Les tentatives orchestrées par ce compatriote auprès du deuxième et troisième Gouverneur de Province n’ont pas abouti malgré plusieurs manœuvres.

Pour l’instant, ces manœuvres pour retourner aux affaires, constituent un vœu pieux.
Ennemi de la Tshopo ce sont des Tshopolais et les Tshopolaises eux-mêmes !

Etant donné que l’intéressé est sur place renseignent nos sources, nous sollicitons aux autorités d’ouvrir des enquêtes pour que les intéressés (nos ETD) rentrent dans leur droit et que la justice soit rendue !

Dossier à suivre…

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!