Tshopo : « … Il n’y a pas un bicéphalisme à la tête de la province… » (Maurice Abibu)

C’est en ces termes que le gouverneur intérimaire de la province de la Tshopo lance un message vibrant à la population de la province de la Tshopo.

Maurice Abibu Sakapela qui vient de réceptionner le Télégramme du vice-premier ministre de l’intérieur et affaires coutumières auprès du président de l’assemblée provinciale, dit attendre des services spécialisés la facilitation de l’accès aux bureaux du gouvernorat de la Tshopo.

« Aujourd’hui le gouverneur qui est en train de travailler dans le cabinet doit cesser de poser des actes de l’administration par respect à la hiérarchie « , précise le gouverneur ad intérim.

Le désormais intérimaire à la tête de la province de la Tshopo justifie sa présence à l’assemblée provinciale du fait que le message a été adressé au président de cette institution.
Tout en s’estimant heureux de réceptionner ce message, Maurice Abibu Sakapela affirme avoir reçu des orientations de la part de l’organe délibérant quant à la gestion de la province pendant cette période jusqu’à l’élection des nouveaux animateurs de la province.

Cependant, le gouverneur qui doit expédier les affaires courantes, appelle la population au calme et à vaquer librement à ses occupations.
« Que tout le monde reste dans le calme. Il n’y a pas bicéphalisme à la tête de la province. Il y a une seule autorité désigné par la hiérarchie et c’est votre humble serviteur », conclut-il.

C’est depuis le 22 avril dernier que le vice-premier ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières a à travers un message Officiel, pris acte du vote d’une motion de censure conte le gouvernement provincial de la Tshopo et ce conformément aux dispositions des articles à la loi portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces.

Jean Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!