Tshopo: Déclaration contre Madeleine Nikomba, l’UDPS ne s’attaque-t-elle pas ?

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social fédération de Kisangani a demandée dans une déclaration faite  vendredi 06 janvier 2023, la population de se prendre en charge critiquant ainsi la gestion de l’exécutif provincial.

À lire la déclaration de l’UDPS fédération de Kisangani , il se dégage deux grandes turpitudes .

Première turpitude

Dans sa déclaration , l’UDPS fédération de Kisangani  reproche à la Gouverneure, le manque d’une vision politique claire. Elle la reproche également de n’avoir pas lancé de projets à impact visible.

La turpitude dans la déclaration est que, l’UDPS fait partie du Gouvernement Provincial et occupe même le ministère le plus préséant qui est le ministère de l’intérieur.

Norbert Lokulalo Lisambo, a été nommé ministre provincial en charge de l’Intérieur, sécurité, décentralisation, affaires coutumières, justice et coopération interprovinciale par Madeleine Nikomba dans le quota réservé à l’UDPS alors que cette dernière ne dispose d’aucun député provincial pour prétendre un quelconque poids politique.

Peut-on conclure que l’UDPS est entrain de scier la branche sur laquelle elle est assise? Pourquoi l’UDPS a-t-elle acceptée de faire parti d’un gouvernement qui selon elle manque de vision politique claire ?

Deuxième turpitude

L’UDPS fédération de Kisangani dans sa déclaration dénonce la malversation financière qui serait orchestré par la Gouverneure de Province mais sans apporter des preuves probantes.

En lui reprochant cela, l’UDPS n’est-elle pas en train de s’attaquer au Président de la République, Félix Tshisekedi ?

Parce que dans un passé récent, la Gouverneure Madeleine Nikomba était au portion de l’Inspection Générale des Finances (IGF) pour solliciter un audit des finances de la province afin de garantir une gestion orthodoxe.

Après une mission de ses inspecteurs à Kisangani , l’IGF n’avait pas relevé des malversations financières ni moins des coulages des recettes mais a plutôt encouragé l’exécutif provincial à aller de l’avant tout en étant satisfaite de sa mission de contrôle.

En dénonçant la malversation, l’UDPS doute de la crédibilité de la mission de l’IGF qui est un service qui rend compte directement au président de la République, Félix Tshisekedi .

Devons nous dire que l’UDPS est en train de s’attaquer à elle-même ? Encore fallait-il savoir si cette déclaration fait l’unanimité à ce parti politique ?

Dossier à suivre…

Pompon BEYOKOBANA

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!