Sport/Tshopo : le championnat local de l’entente urbaine de karaté do de yangambi traîne le pas

A quelques jours du démarrage du championnat provincial de karaté do de la Tshopo, le championnat local de l’entente urbaine de Yangambi (localité située à 100 km de Kisangani) traîne le pas pour son décollage.

Retard dû à plusieurs contraintes techniques, matériels et financiers.

Le président de l’entente urbaine de karaté do de yangambi en séjour à Kisangani(chef-lieu de la province de la Tshopo), sollicite des membres de la ligue provinciale, une modification du calendrier afin de lui permettre de réunir ses karatékas pour les préparatifs du championnat provincial afin que l’entente de yangambi soit également représentée dans ce grand rendez-vous.

Selon maître Makis Mangasa, les réalités de Kisangani ne sont pas celles de yangambi.
« Nous avons une difficulté énorme de réunir les clubs compte tenu de leurs distances. Certains s’entrainent à Isangi, Yanongue ainsi qu’à Yalikombo.
Quitter yangambi pour rejoindre tous ces villages pose un sérieux problème matériel et financier » a t-il à boyomainfo.

Maître Makis Mangasa appelle par ailleurs les karatékas de Kisangani d’accueillir leurs coéquipiers de Yangambi comme des frères car ils viennent également pour renforcer l’équipe provinciale.
Il demande une fois de plus à la ligue de doter son entente de quelques équipements entre autres: ( les gants, les protèges…) pour l’aider à montrer à ses athlètes comment les utilisés.

Signalons que la ligue provinciale de karaté do de la Tshopo avait instruite à ces deux ententes ( Kisangani et Yangambi) à organiser les championnats locaux pour la permettre de tenir le championnat provincial en vue de préparer le championnat national de karaté do prévu au mois de juillet à Kisangani.

Tshank Lota Ben

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!