RDC/socio-économie: Tout savoir autour des bruits sur les Sardines Anny, elles ne sont pas périmées (Mise au point)

Cette fausse nouvelle véhiculée autour des Sardines Anny, la marque de Socimex fait vibrer la toile au point de créer une psychose sans le mental des consommateurs.

Dans une mise au point faite par Monsieur Donat Eyenga chargé de l’administration de Socimex succursale de Kisangani, jeudi 27 octobre 2022 au sujet des Sardines Anny qui seraient périmées selon la motion d’information du député national Eliezer Tambwe, il précise que sa société prône la qualité depuis des décennies qu’elle œuvre au Congo, depuis la deuxième République d’ailleurs.

Donat Eyenga précise que lors du chargement au port de l’ENTRIACO à Kinshasa, les manutentionnaires ont fait tomber quelques cartons des Sardines et puisque ces Sardines ont l’ouverture facile, quelques boîtes s’étaient ouvertes, puis sointer et ils les ont chargé dans les barges quand-même.

Deux jours après, les Sardines commençaient à puer et des quidam ont ramassé cette « mauvaise » nouvelle en disant que dans la cargaison qui est entrain d’être chargée, les Sardines sont déjà pourries.

« Ces colporteurs » ont porté cette information en disant que Socimex qui est entrain d’acheminer les marchandises pourries vers Kisangani pour empoisonner la population.

Donat Eyenga précise que même le bateau qui charge ces marchandises n’a pas encore quitté Kinshasa, pendant ce temps, un autre bateau qui transporte les marchandises de cette société (Bateau CFT) est entrain de flotter et peut accoster à Kisangani dans quelques jours.

Il demande aux autorités provinciales de dépêcher les services attitrés lors de l’accostage de ce bâtiment flottant pour venir faire le constat et tout autre contrôle qu’ils jugeront nécessaires afin de couper court à cette rumeur drôlement propagée par des personnes malintentionneés.

Donat Eyenga invite tous les consommateurs des Sardines Anny à faire confiance à cette marque et qu’ils continuent à consommer sans modération les Sardines Anny car, dit-il, la mission de leur entreprise est de fournir les produits de qualité à leurs clients et autres adulés de leurs produits et non le contraire.

Ces quelques cartons qui étaient touchés par l’huile des Sardines ouvertes qui ont fait objet des faux bruits ont été mis à l’écart.
La date précise de la péremption de ces Sardines est indiquée sur les boîtes 2026 et donc, plus de peur que de mal.
Devant cette psychose qui a gagné la population, la Gouverneure de la Tshopo avait donné des instructions fermes aux services concernés.

« … Je n’ai pas besoin d’une population malade. Que le Directeur provincial de l’OCC puisse signaler les points de contrôle de Lokutu et Lokumete à renforcer la surveillance du fleuve Congo pour éviter tout déchargement. Que la Division de Transcom fasse également pareil en alertant les agents commis dans différents  endroits aux abords du fleuve Congo. Que le commissaire fluvial contacte son homologue de Kinshasa pour avoir le nom du port que ce bateau avait  chargé, son nom ainsi que la date qu’il va quitter Kinshasa pour Kisangani.. . »

Instructions de Madeleine Nikomba après une rencontre qui a réuni le chef de division de Transcom, le commissaire fluvial, le Directeur provincial de l’OCC ainsi que le député provincial Jacques Mandiongwe.

Avec cet éclairage fait même par l’OCC Kinshasa et la lettre de service de hygiène aux frontières, l’autorité pourrait être suffisamment renseignée à ce sujet.

Sébastien Mulamba Mayombo.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!