Kisangani : Cette interpellation du parlement des enfants et jeunes pour la protection des enfants en conflit avec la loi.

Le parlement des enfants et jeunes de la Tshopo (PARDE) a tenu ce jeudi 19 mai 2022 une conférence débat avec pour thème : les enjeux et défis de la protection des droits de l’enfant dans les établissements de garde et de l’éducation de l’état.

Cet échange a eu lieu dans le hangar de la refondation 2 de la faculté de droit de l’Université de Kisangani en présence des étudiants et des enfants parlementaires.

Trois conférenciers ont abordé cette thématique sous trois angles différents, à savoir : la problématique de la protection des droits des enfants en général, les enjeux et défis de la loi portant protection des enfants, et les pistes des solutions pour pallier aux différentes difficultés que traversent ces enfants.

Pour le parlement des enfants et jeunes de la Tshopo, les conditions dans lesquelles vivent les enfants en conflit avec la loi dans les établissements de garde de l’état sont inhumaines.
« Nous savons que les enfants sont en situation difficile dans la ville de Kisangani, en particulier les enfants en conflit avec la loi détenus au niveau de l’établissement de garde. Mais, la situation de ces derniers n’est pas améliorée.
Les conditions d’alimentations ne sont pas bonnes, ils passent nuit dans des mauvaises conditions, et ils sont privés de tous leurs droits », précise Fabrice Debo coordonateur du PARDE.

Et d’ajouter, « la communauté tshopolaise doit savoir qu’il y a la loi n°09/001 qui reconnaît le droit des enfants, et garantisse leur protection dans la ville de Kisangani. D’où, les autorités doivent protéger les enfants en conflit avec la loi, et aussi aider le parlement des enfants et jeunes à vulgariser le bien-être des enfants dans la ville de Kisangani en particulier, et dans la province de la Tshopo en général « , a-t-il précisé.

En dépit de ces enjeux et défis, le PARDE recommande aux autorités politico-administratives ceux qui suit:
– Avoir un œil regardant sur les enfants logés dans l’établissement de garde et d’éducation de l’état ( EGEE);
– Veuillez à la mise en exécution des prescrits des textes légaux pris en faveur de la protection de l’enfant à l’EGEE;
– Mettre en place des mécanismes pour permettre à ces enfants de bénéficier d’une éducation et d’une bonne garde à vue pour faciliter leurs reinsertions dans la société ;
– Réaménager les locaux de l’EGEE pourvu que ces enfants soient gardés dans un environnement digne et propre pour leur éducation, et afin
– L’état doit mettre en place les ressources financières et matérielles pour rendre effectif ce que prévoit les textes législatifs dans le but de promouvoir le bien-être et la protection des enfants de l’établissement de garde et d’éducation de l’état.

Tshank Lota Ben

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!