Justice : l’ex ministre de l’Epst écope 3 ans de prison

L’ex-ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique
Willy Bakonga Wima,
Jugé en procédure de flagrance à la Cour de cassation jeudi 29 avril 2021, a été condamné à 3 ans de prison et son fils Joël Bakonga à 6 mois pour dissimulation et transfert illicite des fonds à l’étranger. Le père et sont fils ont été transféré à la prison centrale de Makala, où ils ont passé leur première nuit.

Expulsé de Brazzaville le mercredi 28 avril dans la soirée, l’ancien ministre de l’’EPST a été auditionné à l’agence nationale des renseignements (ANR) et à la direction générale des migrations (DGM), aussitôt arrivé à Kinshasa.

Willy Bakonga accusé de détournement des fonds destinés à soutenir la gratuité de l’enseignement, s’était retrouvé à Brazzaville de manière clandestine, avant d’être appréhendé par les services de sécurité de la République du Congo-Brazzaville.

Willy Bakonga et son fils sont tenus au paiement d’une de plus ou 120 000$. Il convient de signaler que cette condamnation ne concerne en rien sa poursuite sur le détournement présumé des fonds alloués à la gratuité de l’enseignement.
Cependant, contrairement à ce qui était distillé dans les réseaux sociaux, lors de son arrestation à Brazzaville, Willy Bakonga détenait une somme de 35 000 $ américains.

Jean Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us