Gouvernorat de la Tshopo : Quel sort réservé à l’équipe qui a aligné un joueur irrégulier ? (Maurice Abibu)

Le feuilleton électoral dans la province de la Tshopo est loin d’être fini. Les langues se délient peu à peu après le second tour qui a opposé lundi 9 mai, Madeleine Nikomba et Tony Kapalata. Arrivé au deuxième tour devant 10 autres challengers, il n’y a eu ni vainqueur ni vaincu. Tous les deux candidats ont obtenu chacun 14 voix.

Cependant, en référence à l’article 170 de la loi électorale, Tony Kapalata de part son âge, est proclamé provisoirement par la CENI, gouverneur élu de la province de la Tshopo.

Lecture de Maurice Abibu Sakapela gouverneur intérimaire et candidat malheureux à l’élection du 6 mai

Politologue de formation, Maurice Abibu Sakapela Bin Mungamba qui a eu par le passé assumé intérim à la tête de la Tshopo, voit d’un autre oeil le feuilleton électoral quant à la course au gouvernorat.

Dans une interview exclusive accordée à la radio flambeau de l’orient de l’Université de Kisangani, Maurice Abibu Sakapela n’a caché ses impressions par rapport au déroulement de ce scrutin.
« …ça s’est passé d’une manière tout à fait irrégulière. Ça il faut l’avouer. Il y a eu des irrégularités constatées. Vous avez comment le président de l’assemblée provinciale et certains députés accompagnaient les autres qui ne sont pas valides dans l’isoloir. J’étais en train de dire qu’on était en train de planter le décor des contestations », regrette le gouverneur intérimaire.

Pour appuyer sa thèse des irrégularités, Maurice Abibu Sakapela fait référence à la question du suppléant de l’honorable Jean Pierre Litema qui fait couler encre et salives.
« L’honorable Litema avait déjà demandé sa cessation des prestations au niveau du gouvernement un mois avant la tenue des élections. Qu’est-ce qui avait empêché sa réintégration », s’interroge l’ancien collaborateur de Walle Lufungula.

A en croire Maurice Abibu Sakapela, le règlement intérieur de l’assemblée provinciale de la autorise le député provincial Litema de regagner l’hémicycle.
Il soutien que la cour d’appel de la Tshopo s’était saisie de ce dossier et s’était prononcé à travers son ordonnance et que même le procureur de la République aurait signé la recquisition de force pour installer Litema afin qu’il participe à cette élection.

« …Mais on a transmis le nom d’une autre personne à la CENI pour élire. Celui-là, n’avait pas qualité. L’honorable Jean-Marie Ngandi n’avait pas qualité d’élire », renseigne Abibu.

Sans pour autant faisant partie des candidats qui pourront introduire leurs cours pour cette élection, Maurice Abibu pense que ces irrégularités peuvent constituer des contentieux.

Toutefois, le gouverneur intérimaire de la Tshopo invite la population et toutes les couches à soutenir le nouveau gouverneur afin de relever les défis.

Dossier à suivre !

Jean Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!