Goma : les habitants évacuent la ville; le volcan Nyiragongo entre en éruption

Le volcan Nyiragongo, situé près de la ville de Goma ( A l’Est de la République démocratique du Congo ) est entré samedi 22 mai dans la soirée activité. Les autorités ont en effet ordonné l’évacuation de la ville.

Il était 19h heure locale que le célèbre volcan Nyiragongo est entré en activité. Selon des témoins, des lueurs rougeoyantes ont commencé à s’échapper du cratère et une odeur de soufre s’est répandue dans la ville de Goma.
( ville de plus de 600 000 habitants située sur le flanc sud du volcan, sur les rives du lac Kivu).

Selon rfi.fr, une première fissure est apparue en début de soirée sur le flanc du volcan et la lave a commencé à se diriger vers la localité de Kibati et vers le Rwanda. Puis un peu plus tard dans la soirée, une deuxième fissure s’est ouverte côté ouest. La lave a pris la direction de Goma avant d’atteindre l’aéroport de la ville dans le courant de la nuit.
Face à la situation, les autorités ont donné l’ordre d’évacuer la ville.

Les habitants de Goma évacuant la ville, 22 mai 2021, ph. AFP

Après analyse de toutes les situations par les autorités, ces dernières ont décidé de lancer le plan de contingence ou plan d’évacuation de la ville de Goma.La Monusco a été mise à contribution pour appuyer les efforts des forces armées, de la police et de toutes les personnes mobilisés à Goma.

Célestin Kasereka Muhinda, de l’Observatoire volcanologique de Goma, précise au micro de RFI qu’ « il s’agit d’une éruption douce, c’est-à-dire qu’il n’y a pas beaucoup de secousses, le débit est faible. »

Toutefois, les autorités ont demandé à la population de quitter la ville dans le calme. Une majorité a pris la direction de Saké vers l’ouest. Mais certains ont pris la direction de la frontière avec le Rwanda.

A en croire plusieurs sources concordantes, dans la nuit, beaucoup d’habitants avaient trouvé refuge au Rwanda, dans la ville frontière de Rubavu (anciennement Gisenyi). De nombreux Congolais sont arrivés au poste frontière avec des baluchons sur la tête, des matelas sous le bras ou traînant de grosses valises. Certains d’entre eux ont été menés vers le stade de la ville, où ils devaient être accueillis pour la nuit. Mais beaucoup ont erraient dans les rues ou s’étaient installés sur des trottoirs pour dormir.

Le président Félix Tshisekedi a par ailleurs annoncé avoir « décidé d’interrompre son séjour en Europe pour rentrer dès ce dimanche au pays afin de superviser la coordination des secours aux populations des zones menacées » par l’éruption.

La dernière éruption du volcan Nyiragongo, haut de plus de 3.000 mètres, remonte au 17 janvier 2002. Elle avait causé la mort de plus d’une centaine de personnes, couvrant de lave quasiment toute la partie Est de Goma, y compris la moitié de la piste de l’aéroport de la ville.

Jean Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us