Tshopo : l’UDPS fédération de Kisangani plébiscite la candidature de Edocin Ponea au poste de gouverneur de province

Dans une mise au point du 30 juin dernier, l’union pour la démocratie et le progrès social fédération de Kisangani, ce parti politique au pouvoir éclaire la lanterne de l’opinion sur les différentes tergiversations quant à la candidature de ce parti politique au poste vacant de gouverneur dans la province de la Tshopo.

Pour le président a.i de l’UDPS fédération de la Tshopo, il est de temps de couper court aux gesticulations infondées observées ces derniers jours dans la ville de Kisangani.
Professeur Boniface Ukumu indique que depuis quelques jours, des agitations et des rumeurs dénuées de tout sens de la part de certaines officines et certaines personnes sur une multiplication rêvée des candidatures au poste de gouverneur de province de la Tshopo, pour son compte et au mépris des dispositions statutaires en vigueurs.

Cependant, la fédération de l’UDPS Kisangani annonce solennellement ce qui suit :

  • Seul le chef de travaux PONEA TEKPIBELE MASUDI Edocin est candidat unique de l’UDPS fédération de Kisangani.
    Ce conformément au mémorandum régulièrement débattu, décidé et signé par toutes les structures ainsi que des milliers de combattants du parti cher au sphinx Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, en vertu des normes et l’art propre à l’UDPS en date du 15 mai 2021, suivant le procès-verbal de la commission électorale permanente fédérale (CEPF) du 13 mai 2021 amplifié par la lettre de transmission du 14 mai 2021 de cette même commission portant le n°03/BUREC/CEP.KIS/2021 régulièrement transmis à la hiérarchie du parti ;
  • Toute autre candidature se proclamant de la fédération de Kisangani étant nulle et de non avenus.

Par la même occasion, la fédération de l’UDPS Kisangani par le biais de son président, met en garde toute personne qui s’arrogerait les droits de s’auto proclamer candidat au poste du gouverneur et leurs acolytes de cesser d’utiliser le nom de l’UDPS fédération de Kisangani dans leur opportunisme politicien et leur positionnement.

A travers les arrêts de la cour constitutionnelle du vendredi 18 juin 2021, Louis-Marie Walle Lufungula a été débouté de son poste de gouverneur de la province de la Tshopo après le vote de la motion de censure contre son gouvernement le 15 avril dernier.
Le départ de Walle Lufungula laisse désormais la place à l’élection d’un nouveau gouverneur via les élections qui devra être organisé par la CENI, soixante jours après.

Jean Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us