SOCIÉTÉ : Honorable SIMENE wa SIMENE chez le ministre des ressources hydrauliques et électricité pour le décaissement en mode d’urgence de 18,8 milliards de Fc en faveur de la centrale hydroélectrique de la Tshopo.

Le député national élu de la circonscription électorale de la ville de Kisangani et membre de la commission Ecofin de l’Assemblée Nationale, honorable Sammuel SIMENE wa SIMENE est allé jeudi, 10 novembre 2022 au cabinet du ministre national chargé des ressources hydrauliques et électricité pour pousser ce dernier à engager cette dépense en mode d’urgence.

Il s’agit de 18,8 milliards de francs congolais que cet élu du peuple, Sammuel SIMENE wa SIMENE avait fait inscrire au budget national exercice 2022 en sa qualité de membre de l’une des commissions permanentes de la chambre basse du parlement, vous vous en doutez, la commission économique et financière. Très connu à Kisangani sous le sobriquet de monsieur le courant suite à ses multiples dons de cabines électriques et autres câbles dans sa ville natale entre la période couvrant les années 2013 et 2017 pour pallier tant soit peu à la problématique de raccordement du courant électrique dans certains quartiers reculés de Kisangani où les populations adulent leur élu en qui ils ont renouvelé le mandat en l’élisant pour un second mandat lors des élections générales de décembre 2018 toujours dans son fief natal, la ville de Kisangani.

À en croire les propos de l’honorable Sammuel SIMENE wa SIMENE au sortir de l’audience lui accordée par le ministre des ressources hydrauliques et électricité, cette bagatelle somme de l’ordre de 18,8 milliards de francs congolais inscrits au budget de l’Etat exercice 2022 est destinée à la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de la Tshopo dont les turbines tombent généralement en panne chaque année réduisant sa capacité de 19 à 2 Mégawatts ce jour.

Cette situation plonge la ville de Kisangani dans le noir le plus total, causant ainsi de l’insécurité et la flambée des prix de riz et farine de manioc dont les prix ont carrément doublés passant respectivement un gobelet du riz de 450 à 1000 fc et la farine de manioc de 200 à 400 voire même 500 francs congolais aujourd’hui.

En rappel, lors du passage de la première dame de la République en novembre 2021, elle avait laissé le Directeur Général de la société nationale de l’électricité monsieur Kayombo aujourd’hui détenu à la Prison de Makala pour détournement de deniers publics et autres infractions, à Kisangani pour résoudre le problème sans succès, aujourd’hui ça fait un an jour pour jour.

La population de Kisangani fonde son espoir sur le décaissement en urgence de cette somme du reste budgétisé pour besoin de la cause et encourage l’honorable Sammuel SIMENE wa SIMENE à suivre sans relâche cette situation de très prêt afin de sauver la ville de Kisangani de ce noir absolu que broie ses habitants.

Sébastien Mulamba Mayombo.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!