Social : la crise alimentaire touche les centres urbains de la RDC

L’insécurité alimentaire demeure encore une grande préoccupation en République démocratique du Congo malgré ses terres arables.
La situation de la faim est toujours aussi alarmante.

Selon le programme alimentaire mondial, 27,3 millions de Congolais font face à une insécurité alimentaire aiguë élevée.
Chiffres publiés par cet organe auxiliaire de l’ONU lundi 13 septembre à Kinshasa.

Ces chiffres, d’après l’agence onusienne, font de la RDC le pays présentant le plus grand besoin d’assistance dans le monde.
Ce sont quasiment toutes les provinces qui sont concernées.

Le Programme Alimentaire Mondial parle de la phase 3 de l’IPC, le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire. C’est l’avant-dernière phase avant la famine dans certains cas.

Les principaux facteurs d’explication de cette insécurité alimentaire sont notamment liés selon cette agence de l’ONU, aux effets de la pandémie du Covid-19 qui a provoqué la perte d’emploi et des revenus des ménages et la hausse des prix des denrées alimentaires en raison de la fermeture des frontières.

Jean-Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!