Recherche Scientifique : les bibliothécaires de Kisangani misent à l’épreuve

La recherche scientifique est un moteur du développement, dit-on.

A ce titre, les bibliothécaires de Kisangani sont appelés à s’engager résolument dans la recherche pour résoudre les problèmes de la société.

C’est ainsi que les bibliothécaires des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire de la ville de Kisangani ont réfléchis ce mardi 28 juin sur la problématique de la recherche Scientifique à l’Enseignement Supérieur et Universitaire en RDC. C’était au cours d’une conférence-débat tenue dans la bibliothèque centrale de l’université de Kisangani.

Pour le conférencier, Professeur Gaspard Bolema, cette communication vise à revenir sur les railles et sur l’importance de la recherche. « La recherche améliore l’enseignement. Elle balise les voies pour le développement », a-t-il estimé.

A l’en croire, en République démocratique du Congo, la recherche scientifique est toujours conditionnée par un certain nombre des préalables. Il annonce que cette conférence-débat a permis de réfléchir afin de privilégier la recherche dans tous les laboratoires et d’en faire une priorité en forgeant la philosophie de la recherche.

Le secrétaire général chargé chargé de la recherche à l’Université de Kisangani estime par ailleurs que l’implantation d’une université dans une contrée est tributaire de la résolution des problèmes dans ce milieu.
« D’où, au niveau des différentes facultés, les sujets des recherches ( TFC, Mémoires, DES et Thèses) doivent être pertinent dans le sens d’être puisé dans le milieu.
Donc la société doit se reconnaître à travers son université, et cette dernière doit rendre service à la société » insiste Professeur Gaspard Bolema.

Satisfait de ces échanges entre bibliothécaires et le conférencier, le directeur des bibliothèques de l’unikis invite ses collègues à s’engager résolument dans la recherche scientifique pour résoudre les problèmes de la société.
Claver Ndjango note que les résultats des recherches doivent désormais atteindre les cibles.

« Nous devons éviter de faire de recherche seulement pour avoir la promotion. Nos recherches doivent résoudre les problèmes de la société. Et cela nécessite la détermination, la mutualisation de nos moyens, la communication et l’auto évaluation » a-t-il Martelé.

Tshank Lota Ben

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!