Kisangani/Industrie : Blocage des nouvelles machines de la Sotexki par la DGDA, Théouvel Lotika informe l’Ass.Provinciale.

Intervenant par motion d’information au cours de la plénière de ce jeudi 09/12/2021 à l’Assemblée Provinciale de la Tshopo, l’honorable Théouvel Lotika Likwela a saisi la plénière des difficultés rencontrées actuellement par la Société Textile de Kisangani, Sotexki.

En effet, avec son nouveau actionnaire majoritaire qui est du reste congolais, la Sotexki avait commencé à acheter certaines machines neuves et autres intrats pour la relance de ses activités comme par le passé.

Et, le gouvernement congolais dans sa politique d’alléger le climat des affaires, le ministre des finances avait accordé par arrêté ministériel numéro 006 du 13 mars 2020 modifiant et complétant l’arrêté ministériel du 21 février 2016 portant agrément de la Sotexki SA au régime fiscal applicable aux entreprises éligibles au partenariat stratégique sur les chaînes de valeur exonération à la Sotexki afin de permettre l’entrée des machines et autres intrats.

Aujourd’hui, cet arrêté soufre de son application suite à un ordre verbal de l’inspecteur en chef de l’IGF, Jules Alingete donné au Directeur Général de la DGDA qui, à son tour va faire un communiqué qui enfreint l’exécution de cet arrêté.

Lésé par cette situation, la Sotexki a saisi le Conseil d’État qui a déjà rendu l’ordonnance de référé suspension numéro ROR.296 du 04 août 2021 qui annule d’office le communiqué de la DGDA et signifiée aux parties le 16 septmbre de la même année.

Plusieurs interventions des honorables députés provinciaux de la Tshopo sont allées dans le sens de plaider pour que la Sotexki importe paisiblement ses matériels pour le bien de la population.

C’est dans cette optique que suite au refus de la DGDA à s’exécuter, l’assemblée provinciale de la Tshopo a résolu d’effectuer une mission mixte à Kinshasa entre l’Assemblee provinciale, exécutif et la Fec après la conférence de président qui sera convoquée incessamment à la quelle les trois parties sus-évoqués doivent prendre part.

Nous y reviendrons.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!