Kisangani : arrivée de la première dame Denise Nyakeru, les autorités amorcent les travaux de saupoudrage

Kisangani en ébullition pour l’accueil de la très distinguée première dame de la RDC. Denise Nyakeru Tshisekedi est attendue ce vendredi 26 novembre à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo.

Le calendrier de la première visite officielle de l’épouse du Chef de l’État à Kisangani prévoit plusieurs activités notamment des rencontres avec des couches sociales mais aussi des visites de quelques hôpitaux et orphelinats.

Cependant, cette arrivée fait trembler au plus haut point les autorités urbaines et provinciales.
Il se remarque au chef-lieu de la province, des travaux que l’on peut qualifier de trompe œil dans le but on ne sait de faire plaisir à celle qui chichotte à l’oreille des premiers de citoyens congolais.

La mobilisation est tout azimut. Au gouvernorat de province, les réunions se sont intensifiées avec les cadres de la territoriale afin de réserver un accueil digne de son nom à la première dame de la République.
Des instructions fermes apprend-on ont été données aux bourgmestres des communes pour l’assainissement de leurs contrées.

Là où le bas blesse

La population de la ville de Kisangani observe la transformation de certains coins de la ville à des vastes chantiers. Des travaux rapides se font dans la précipitation dans plusieurs endroits. C’est le cas au rond-point SGA dans la commune Makiso (centre ville) où les travaux se sont exécutés dans la nuit du jeudi au vendredi. Ces travaux ont consisté au bouchage de nids de poules.
Les mêmes travaux ont été perceptibles dans la commune Kabondo, allant de la 18eme avenue jusqu’au rond point Bamanisa à 6 kilomètres.

Hormis les travaux de la voirie urbaine, l’immeuble Congo Palace qui longtemps resté dans son éternel réhabilitation se voit ouvrir les portes.
L’on signale la présence du gouverneur a.i en ce lieu chaque soir. Selon les informations à notre possession, ce prestigieux hôtel a été choisi pour le séjour de 48 heures de la très distinguée première dame. Et c’est là où elle recevra toutes les couches sociales.

Les services de l’Etat ne sont pas écartés. A l’allure où vont les choses, l’administration publique risque d’être paralysé ce vendredi à Kisangani.
Du gouverneur de province jusqu’aux responsables des confessions religieuses en passant par les cadres de la territoriale, tous sans exception aucune devront faire l’aéroport de Bangboka pour attendre l’arrivée de l’épouse du Chef de l’Etat qui foule le sol boyomais aux environs de 12 heures, heure locale.

Jean Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!