Sport : deux clubs de karaté réintègrent l’entente de Kisangani.

Égarer du bon chemin depuis plus d’une année, le karaté club Kamikaze et KCP évoluant dans la commune mangobo ont réintégrer officiellement l’entente urbaine de karaté do de Kisangani ce dimanche 03 juillet 2022.

La cérémonie de réintégration a eu lieu au dojo provincial dans la grande salle de l’école primaire Etoka au cours de la séance d’entraînement collectif en présence des présidents des ententes de Kisangani et celle de yangambi, et des membres de la ligue de karaté do de la Tshopo.

 » Nous étions en dehors du système suite à une petite incompréhension. Aujourd’hui nous avons décidé de retourner entre les mains de notre père parce que la où nous étions parti, rien de bon ne marchait » précice maître Daudet du Club KCP.

Même son de cloche du côté de l’autre club. « Je pense qu’il est temps de revenir à la maison après ce long moment de mesattente car le karaté unis. Nous devons donc bannir nos dissidences et devenir tous un seul corps » affirme Jugel Olimokana responsable du club kamikaze.

Tout en accueillant ces enfants en bon père de famille, le deuxième vice président de la ligue de karaté do de la Tshopo invite ces clubs à s’affilier au niveau de l’entente pour être conforme aux normes.

S’agissant de la participation de ces athlètes aux championnats nationaux qui pointent à l’horizon, maître Yvon Amisi promet de réagir au moment opportun, et cela après une bipartite entente et ligue.

Pour rappel, certains clubs avaient décidés de quitter le train de l’entente urbaine de karaté do de Kisangani jadis dirigé par maîtres Kimoni Kicha et Yvon Amisi pour cause; le mauvais arbitrage lors des championnats locaux, et bien d’autres raisons personnelles.

Tshank Lota Ben

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!