Kisangani : Plus de 3 Hectares consacrés pour le cimetière uniquement musulmans, don de la Fondation Blanchard Lumaliza

C’est une première dans l’histoire de la communauté islamique à Kisangani, Blanchard Lumaliza Kalonda vient de doter cette communauté d’un cimetière privé d’une superficie de plus ou moins 4 hectares situé dans la commune Kisangani, bastion de l’islam dans la ville de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo.

Ce don intervient à l’occasion de l’enterrement de bwana Amani Amisi, membre de baraza de sages de cette communauté ayant son siège sur l’avenue Goma toujours dans la même Commune ce vendredi 23 septembre 2022.

Juste après le culte de ce vendredi, Blanchard Lumaliza Kalonda a procédé à la remise officielle des documents cadastraux et autres titres de ladite concession entre les mains de l’imam Yahaya, imam de la mosquée centrale 2 de Kisangani située au bloc fond d’avance, une des premières construites dans la ville de Kisangani, devant tous les croyants.

Cette concession située au point kilométrique 16 dans la commune Kisangani verra donc tous les musulmans être enterrés gratuitement dont le premier l’a été aujourd’hui après le culte.

L’imam principal de ladite Mosquée nous a laissé entendre qu’à l’occasion de ce geste de générosité posé par l’un de leurs fidèles en la personne de Blanchard Lumaliza Kalonda, une prière spécifique (dua) a été faite pour la bénédiction de ce bienfaiteur des œuvres caritatives en faveur de cette communauté islamique en particulier et aux autres communautés en général. Et, par sa bouche, il souhaite toutes les bonnes chances aux échéances électorales futures pour que Blanchard Lumaliza trouve mieux afin de continuer à soutenir les musulmans dans les œuvres du développement.

Pour sa part, l’un des sages de la commune Kisangani et membre du Baraza et notable de la commune Kisangani, M’zee Imrani a peu avant de brosser la genèse de l’obtention de ce document de la concession leur remis aujourd’hui, indiqué que ça faisait 42 ans que la deuxième Mosquée centrale de Kisangani n’avait plus célébré la fête de ramadan ni celle de la tabaski (fête de mouton).

Mais, grâce à l’implication personnelle de Blanchard Lumaliza Kalonda, la deuxième mosquée centrale de la ville de Kisangani a renoué avec ses bonnes habitudes de la célébration de ces deux grandes et importantes fêtes des musulmans à travers le monde.

Il a profité de l’occasion pour rappeler que la Fondation Blanchard Lumaliza a été la première structure qui a doté cette mosquée des cartons de carreau pour la modernisation de celle-ci.

La remise de ces documents pour le cimetière privé et uniquement musulman répond justement à un passage du coran qui voudrait que les musulmans aient leur propre cimetière pour ne pas être confondus des autres lors du jugement dernier.

 

Sébastien Mulamba 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!