Kisangani : le boycott de prestation des motards taximan, la population paie le prix

Ville sans motards taximan tout l’avant-midi de ce lundi 23 août sur l’ensemble de la ville de Kisangani. Et pour cause, la grève lancé par ces derniers en protestation contre les tracasseries policières.

Malgré la courtoisie routière annoncée par le gouverneur intérimaire de la province de la Tshopo, les motards taximan ont dans une certaine mesure exprimé leur désarroi en optant de sécher dans les rues.

Initialement prévu pour ce lundi 23 août, la grève des motards taximan pour contester contre les tracasseries policières a été vécue en partie pendant l’avant-midi.
Le transport par moto a été quasiment introuvable dans plusieurs coins de la ville et dans presque toutes les communes.
Les quelques motards taximan qui ont osé circuler ont été empêché par leurs collègues qui ont érigé des barricades sur les grands artères des communes.

Des incidents ont été signalés dans les communes de Mangobo et Kabondo entre les motards taximan et les éléments de la police nationale congolaise.
Certaines sources non crédibles parlent de trois morts dans la commune Mangobo.

Malgré cet état de chose, dans certains coins, le transport était accessible mais avec augmentation du prix de la course et dans d’autres milieux, il a fallu un parcourt de combattants pour trouver un transport.

Afin de palier à cette situation et empêché des marches en cette période de la pandémie à Coronavirus, le gouverneur intérimaire Maurice Abibu Sakapela a pris des mesures pour apaiser les motards taximan.

Usseni Shafik

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!