Kisangani : Bienheureuse Marie Clémentine ANAURITE, un exemple pour les chrétiens catholiques (prêtres)

L’église catholique romaine commémore le 22 août de chaque année, la journée des personnes victimes de violence en raison de leur religion ou conviction.

Pour l’abbé Germain Jérôme OSANDU de la paroisse Bienheureuse Anaurite de Kisangani, la souffrance qu’a connue la bienheureuse en étant ferme pour conserver sa foi est un exemple pour les chrétiens catholiques pour une vraie vie en Christ.
Il appelle cependant les chrétiens catholiques pérsevérer dans leurs convictions, de dire non au mal et ainsi vivre la vie chrétienne.

« Elle a été assassinée à Isiro par un militaire pour avoir refusé la sollicitation d’être la femme de ce dernier partant de ces engagements que Marie Clémentine se fait comme étant religieuse. Celle-ci nous inspire à tenir ferme dans notre promesse faite à Dieu parce que souvent nous tombons dans le péché pour ne pas être en mesure de dire non au mal », martèle abbé Germain Jérôme Osandu

Il exhorte par la même occasion, les chrétiens d’imiter la foi de la Bienheureuse Anaurite NENGAPETA, de persévérer dans la souffrance pour être différent autrement dit Saint.

Pour sa part, l’abbé Dieu-donné KAMBALE, curé de la paroisse Saint Esprit ajoute qu’il remarque des cas de victimes de violence en raison de leur appartenance religieuse au sein de son entité.
« Je connais quelques étudiants qui sont loin de leurs familles en raison des études et habitent dans des familles d’accueils non catholique. Ces derniers les interdisent de professer librement leurs foi en refusant à ces jeunes gens de venir à la messe, d’être visité par leurs amis catholiques et les obligent à adhérer à une foi autre que celle de chrétien catholique.
Et d’ajouter : les pas de la Sœur Clémentine Anaulite n’est pas seulement dans les milieux religieux même dans le monde universitaire où résident la corruption. ces jeunes étudiants qui ont la conviction et dénoncent ces anti-valeurs sont parfois victimes d’échecs parce qu’ils n’ont pas voulu céder à des sollicitations contraires à leur manière d’être » confie ce prélat catholique.

De ce fait, il encourage ceux qui résistent un peu comme la Bienheureuse et accepte d’échouer tout en gardant leur dignité

La sœur Anaurite NENGAPETA est née en 1939 et morte assassiné en 1964. Elle a été une sœur religieuse Congolaise de la congrégation des sœurs de la Sainte-Famille. Elle est élevée comme martyre de la pureté par le pape Jean Paul 2 le 15 août 1985 à Kinshasa.

Usseni Shafik

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!