Kisangani : arrestation du Docteur Éric Jakwonga Upoki, le député provincial Théouvel Lotika sollicite sa mise en liberté provisoire

Une partie de l’actualité reste dominé au Chef-lieu de la province de la Tshopo par l’arrestation d’un jeune médecin des cliniques universitaires dans une affaire de meurtre.

Selon les informations à notre possession, docteur Éric Upoki a été arrêté depuis le 07 janvier 2022 à l’auditorat militaire de Kisangani.
D’après plusieurs sources, il est poursuivi pour non assistance à personne en danger suite au lynchage et meurtre d’un élément de la garde républicaine.

Quoique étant absent à Kisangani son fief électoral, le député provincial Théouvel Lotika dit suivre de près cette situation.
Tenez, dans un échange téléphonique avec notre rédaction, cet élu de la ville de Kisangani et avocat au barreau de la Tshopo étant un légaliste, souligne qu’il tient au respect de l’indépendance de la justice mais également la séparation des trois pouvoirs traditionnels de l’État.
Cependant, en tant que député provincial, honorable Théouvel Lotika sollicite la liberté provisoire pour ce jeune médecin dans cette affaire où il est poursuivi.

« …Tout de même comme député provincial, je demande à ce qu’on puisse accordé la liberté provisoire à docteur Éric Jakwonga Upoki car les enquêtes peuvent continuer mais c’est un médecin qui doit rendre service à la population et qui suit plusieurs patients au niveau des cliniques universitaires de Kisangani « , plaide ce député provincial.

Pour l’honorable Théouvel Lotika, le fait pour docteur Éric Jakwonga Upoki d’avoir une charge importante de sa famille, un domicile connu, un emploi stable et permanent et n’ayant pas d’antécédent judiciaire ; sa fuite n’est donc pas à craindre raison de l’accorder une liberté provisoire.

Des informations parvenues à notre rédaction font état du lynchage d’un militaire qui serait de la garde Républicaine par des personnes non autrement identifiées non loin des cliniques universitaires considéré comme présumé voleur alors qu’il était en tenue civile.
Pendant ce temps, docteur Éric Jakwonga Upoki assurait la garde en veillant aux soins des malades aux cliniques universitaires de Kisangani.

Jean-Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!