Education : A Kisangani, Le ministre national de l’EPST annonce la poursuite de l’opération « pas une école sans banc ».

En séjour à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo depuis ce lundi 04 juillet, le ministre national de l’enseignement primaire secondaire et technique Tony Mwaba a annoncé la poursuite de l’opération « pas une école sans banc ».

 » Je suis ici à Kisangani pour lancer officiellement et sur toute l’étendue du territoire national, le début des examens de l’ENAFEP (examen National de fin d’études primaires). Et en même temps, je veux profiter de cette occasion pour faire les états de lieu de notre sous secteur de l’EPST comme nous avions faits dans toutes les autres provinces », annonce Tony Mwaba.

Le patron de l’enseignement primaire,secondaire et technique en RDC renseigne qu’ensemble avec tous les cadres provinciaux, il sera question d’évaluer la mise en œuvre de la gratuité dans la province de la Tshopo. Mais aussi de relever des préoccupations de ce sous secteur pour trouver des solutions idoines.

Al’en croire, il existe encore en République Démocratique du Congo des écoles où les élèves étudient encore à même le sol. Et d’ajouter que sous l’impulsion du chef de l’État Félix Tshisekedi, la campagne « pas une école sans banc » a été lancée pour se rassurer qu’il n’existera plus jamais une école où les élèves vont étudier à même le sol.
Pour Tony Mwaba, cette campagne ne prendra fin que le jour où cet objectif sera atteint.

La campagne « pas une école sans banc » a été lancée par le ministre national de l’enseignement primaire secondaire et technique le 06 octobre de l’année dernière dans la province du Kasaï oriental.
Cette dernière s’inscrit dans le cadre de la gratuité de l’enseignement de base consacré par la constitution de la République et prôné par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Tshank Lota Ben

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!