CULTURE : « Tuendelee Pamoja », ce nouveau projet porté par le Groupe TACCEMS Asbl.

C’est le samedi 15 Octobre 2022 à 11 heures précise que le comité de gestion du groupe TACCEMS Asbl, (Centre de Création, d’Echanges et de Montage des Spectacles), a lancé les activités du Projet Tuendelee Pamoja.

C’était au cours d’un point de presse animé par le Coordonnateur, le Directeur Artistique et le Directeur Financier du Groupe TACCEMS Asbl, devant la presse et les artistes de la ville présent dans la salle de l’Espace Culturel Ngoma.

Que retenir du projet Tuendelee Pamodja ?

Donnant un résumé de ce projet, Ma Gloire BOLUNDA, Coordonnateur, a expliqué à l’assistance la genèse du projet avant de donner les objectifs généraux et spécifiques.
Ce projet, selon lui, va permettre aux artistes de la région de prendre part à un processus qui partira d’une série d’ateliers de renforcements des capacités à la création d’une œuvre culturelle professionnelle de qualité, jusqu’à la diffusion.

Les formations sont tournées vers les comédiens, les metteurs en scène, les régisseurs et les gestionnaires.
« Nous voulons atteindre 4 résultats qui impacteront positivement sur le travail des artistes ».

Il a, par ailleurs, expliqué à l’assistance que ce projet s’inscrit dans le programme créer en Afrique Centrale et est exécuté par le Groupe TACCEMS Asbl en collaboration avec les compagnies Sikilika Africa de Goma, la Voix de la Jeunesse de l’Ituri de Bunia et Pili – pili de Bujumbura, avec la contribution financière de l’Union Européenne, le soutien de l’Organisation des Etats ACP et de Africalia Belgium.

De la formation artistique 

Olivier MALOBA, Directeur Artistique et Chef de ce nouveau programme, a abordé le déroulement des activités qui seront exécuté dans les cinq mois à venir.

Il s’agit des différents ateliers de renforcement des capacités en direction des gestionnaires des espaces culturels, des régisseurs, des comédiens et de metteur en scène.

Ces ateliers vont dans les différentes villes ciblées par le projet, notamment Kisangani, Bujumbura, Bukavu et Goma.

Selon Olivier MALOBA, ce projet a une spécificité qui est celle de faire participer les artistes et opérateurs culturels dans le processus de création d’une œuvre culturelle de qualité.
Il a précisé également que la deuxième partie de ce projet commencera avec l’atelier de création au mois de mars 2023 et ceci débouchera sur une série de diffusion d’abord dans les pays des Grands Lacs avant de prendre part à différents festivals organisés en Afrique.

Des finances 

Pour clore la série des exposés, le Directeur Financier, Joseph MBELO, a donné le coût global du projet qui s’élève à 100.401, 77 euros.
Il a, ainsi, précisé les parts de chaque bailleur et les activités qui y sont reliées.

L’assistance a ensuite réagi par un jeu des questions – réponses pour avoir des plus amples éclaircissements sur le projet.

Le projet a une durée de 12 mois et va se clôturer en octobre 2023.

La Rédaction.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!