Tshopo/sécurité : Kisangani serait-elle infiltrée par les ADF ? Entre suppositions et confirmations.

Jusque là, l’information n’est toujours pas confirmé. Les murmures planent et ça se chuchotent de bouche à l’oreille.

Mais si l’information s’avérait vraie, la Tshopo est en danger.

Toutefois, dans une interview à chaud accordée à la presse boyomaise ce lundi 23 mai, le gouverneur intérimaire de la province de la Tshopo alerte.

« Les services attitrés ont sonné une alerte qu’il y aurait des infiltrés ADF dans la ville de Kisangani avec l’afflux massif des déplacés en Ituri. Ils viennent pratiquement d’assaut à la forêt de Bafwasende et signalerez même la présence de quelques éléments à Kisangani « , rapporte le gouverneur intérimaire de la province de la Tshopo.

Maurice Abibu Sakapela dit être saisi officiellement par les services de sécurité. Il confirme pour ce faire la mise en place d’un ordre opérationnel.
« …Il y a un ordre opérationnel qui est déjà établi pour essayer de traquer ces éléments si réellement ils sont dans la ville et c’est alors que nous pouvons confirmer cette infiltration.

Le gouverneur intérimaire de la Tshopo invite cependant la population à la vigilance en s’appropriant le mot d’ordre intitulé « opération yeba voisin ».
Une manière de contrôler son entourage, son voisinage afin de savoir qui est qui et fait quoi afin de mettre hors d’état de nuire tous ceux qui veulent troubler la quiétude.

Le weekend dernier, la société civile force vive de la Tshopo avait lancé l’alerte à ce sujet. Cette dernière a appelé la population à collaborer avec les forces de sécurité pour bouter hors d’état de nuire l’ennemi.

Jean Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!