Tshopo : Maurice Abibu évantre le boa, la gestion de Walle Lufungula mise à nue

Avaient-ils raison de faire partir le gouverneur de la Tshopo et de l’accusé de détournement ? D’aucuns donneront peut-être raison ce jour, aux députés provinciaux à travers leur mise en accusation contre l’ex gouverneur de la province de la Tshopo et son ancien ministre des finances.

Alors que frappé par une motion de censure au mois d’avril (15 avril), Louis-Marie Walle Lufungula détenait toujours la commande de la province jusqu’au 23 mai date de la confirmation de son vice-gouverneur pour expédier les affaires courantes. Mais dans l’entre-temps, la régie provincial mobilisait suffisamment des recettes.

Les masques sont tombés, plus de 2 milliards détournés

Il a fallu la conférence de presse du mercredi 7 juillet tenue pour le gouverneur intérimaire pour s’en rendre compte.

Au cours de ce premier face à face avec la presse comme gouverneur intérimaire, Maurice Abibu Sakapela parle des finances de la province.

Prônant la gestion collégiale de la province avec l’assemblée provinciale, Maurice Abibu Sakapela a invité l’assemblée à inspecter les différents comptes bancaires de la province logés dans plusieurs banques de la place.
Le locataire par moment au sein du gouvernorat de Province estime que cette procédure visait à certifier le solde trouvé dans les caisses de la province avant sa prise de fonction pour enfin dissiper tout malentendu et un prétendu détournement durant son intérim.

Après inspection de la commission financière de l’assemblée provinciale, le montant trouvé en tout et pour tout dans les différents comptes de la province s’élève à 416 000 000 Fc (quatre cent-seize millions de francs congolais) somme mobilisé pour les mois d’avril et mai 2021.

C’est alors que Maurice Abibu révèle à l’opinion publique qu’après avoir interrogé les responsables de la DGRPT (direction générale des recettes de la province de la Tshopo), il se dégage que cette régie a mobilisé 1 200 000 000 ( 1 milliard deux-cents millions de francs congolais) pour le mois d’avril et 1 500 000 000 Fc (1 milliard Cinq-Cents millions de francs congolais) au mois de mai. Tout calcul faisant, la DGRPT a pu mobilisé 2 700 000 000 Fc en deux mois. Malheureusement, 416 000 000 FC seulement ont été placés dans les comptes de la province.
Avec un simple calcul, 2 284 000 000 Fc se sont volatilisé sans même payer les membres du cabinet du gouvernorat, les cabinets des ministres, les agents de la DGRPT et plus loin les subsides des députés provinciaux.

Néanmoins, Maurice Abibu Sakapela reconnaît après le contrôle de la commission ECofin de l’assemblée provinciale, un montant trouvé dans les comptes de la province provenant dans le cadre des taxes conventionnelles signées entre la province et la FEC à la hauteur de 513 000 000 FC.

Avec le passage des inspecteurs de l’IGF, tout porte à croire que la vérité éclatera un jour.

Jean-Claude Fundi

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us