Tshopo/Genre : L’ONG AFIA MAMA renforce les capacités de la dynamique des femmes Candidates en communication politique

La communication et l’utilisation des réseaux sociaux au centre d’un séminaire de formation d’un jour organisé par AFIA MAMA à l’intention des femmes candidates de la province de la Tshopo, réunies au sein de la structure dénommée DYNAFEC.C’était mercredi 22 décembre dans les installations de l’ONG AFIA MAMA.

Il était question pour l’organisateur de renforcer les capacités de ses femmes candidates sur l’utilisation de réseaux sociaux en particulier et la communication en général.
Ceci dans le but de remettre ces femmes candidates aux prochaines élections devant leur responsabilité sociale dans la communication.

Pour Anny Modi animatrice de ce séminaire et directrice exécutive nationale au sein de AFIA MAMA, il n’était question d’apprendre l’ABC de la communication à ces femmes, mais leur rappeler l’importance et la bonne manière de communiquer en public en tant que femme leader politique et ou de la société civile, basé sur dix astuces.

« …Dans le cadre de notre collaboration avec la DYNAFEC, nous accompagnons la femme leader dans la communication en public, mais aussi à la préparation de la gestion de la chose publique…Nous ne pouvons pas parler de la parité au sein du gouvernement, parlement ou d’autres institutions du pays si nous ne pensons pas à une meilleure participation de la femme… », indique Anny Modi.

A l’en croire, son organisation poursuit dans le cadre de cette collaboration des objectifs à court, moyen et long terme, respectivement : renforcer les capacités des membres de la Dynafec Tshopo ; leur préparer à bien communiquer afin de faire adhérer la population à leurs idéaux et avoir plus de femmes compétentes engagées en politique afin d’atteindre la véritable parité en RDC.

Signalons que AFIA MAMA est une organisation non gouvernementale qui a été créée en 2012 dans l’ex province Katanga.

AFIA MAMA a pour mission, de devenir la référence dans la prise en charge juridique des femmes PVVIH, des filles-mères et victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre mais aussi dans la promotion à l’accès aux soins de santé de qualité.

Parmi les valeurs développées par cette organisation non gouvernementale, l’on note l’égalité de chances entre jeune homme et jeune femme, la participation citoyenne de la femme congolaise, la paix et le développement.

Actuellement, elle met en œuvre plusieurs projets, notamment dans les provinces de Kinshasa, Tshopo et le Haut-Katanga.

Trésor BOTAMBA

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!