Kisangani : présumée vente de l’îlot 1 du marché central ; Jean de Dieu WAWINA répond

La vente présumée d’une portion de terre dans l’îlot 1 du marché central de Kisangani, sujet à polémique. Des allégations rejetées par Jean de Dieu Wawina, gérant de ce grand centre de négoce.

Pour faire entendre leurs voix, les vendeurs des chaussures occupant l’îlot 1 du marché central ont après des manifestations de protestation, déposer vendredi 19 novembre, un mémorandum à l’assemblée provinciale de la Tshopo.
Ces commerçants qui disent être deguerpis de ce lieu, ne comptent pas laisser la prise.

Dans une interview accordée ce samedi 20 novembre à boyomainfo, le gérant de ce grand centre de négoce dément toutes les allégations portées contre lui et le maire de la ville au sujet de la vente « présumée » d’une partie de l’îlot 1 du marché central.
Jean de Dieu WAWINA qui dit ne pas reconnaître une quelconque vente de cet espace, éclaire l’opinion en ce sens :

«…Nous n’avons rien vendu. Les rapports en notre possession révèlent que plusieurs vendeurs qui ont bénéficié gratuitement les étalages de la ville, commencent à les vendre aux particuliers ayant plus des moyens…» renseigne-t-il

Jean de Dieu Wawina souligne en outre que les travaux qui s’effectuent sur une partie de cet îlot, n’a rien à avoir avec le morcèlement de cet espace. Il indique par ailleurs que ces travaux consistent juste au réaménagement d’une partie de cet espace qui est dans un état de délabrement très avancé.

«…Ce sont des agitations inutiles qui gagnent de plus en plus de la place dans le chef de nos frères… Vue l’état de délabrement d’une partie de cet endroit, nous avions fait le rapport aux autorités , et elles nous ont autorisé de réaménager l’endroit afin d’ériger des dépôt et pour mieux faire ces travaux, on a interdit l’accès à tout le monde en réquisitionnant la police pour cette fin. Cependant, après la descente des autorités pour palper du doigt cette réalité, nous assistons du coup à des spéculations observées ces derniers temps… »

A en croire le gérant du marché central, jusqu’à présent , îlot 1 n’est pas encore mis à la disposition des commerçants. Il dit attendre la décision de l’autorité urbaine pour qu’un jour cet endroit soit également modernisé comme celui de l’îlot 2 devenu « Galerie » ALASO.

Rappelons que les vendeurs des chaussures réunis au sein de l’association dénommée « Ketch-sport », accusent le maire et le gérant du marché central d’avoir vendu une partie de l’îlot 1 estimée à 11mètres sur 33 à un individu pour un montant de 27.000 $ USD (dollars américains).

Trésor BOTAMBA

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!