Tshopo/Fête des parents: Célébrée dans les conditions précaires à Kisangani.

Le 1 août de chaque année, fête des parents vivants ou morts est célébrée généralement dans la méditation.

Pour ce 1er février 2022, les parents et les enfants adultes se plaignent de la situation socioéconomique dans laquelle ils vivent au quotidien.

Selon certains parents rencontrés pour la circonstance par votre média à Kisangani, la situation économique actuelle reste très préoccupante, aggravée par la crise liée à la guerre Russo-Ukrainienne.
Par ailleurs, les enfants qui aident leurs parents sont comptés au bout des doigts.

Les problèmes économiques que traversent la RDC, ne permettent pas aux enfants d’aider leurs parents sans recourir à la violence, peu importe sa nature.

Ces enfants sont dans l’incapacité de venir en aide leurs parents.

Néanmoins, quelques parents sont assistés par leurs enfants dans certaines circonstances malgré les difficultés financières.

Nous ne les tiendrons pas rigueur, le peu qu’ils nous donnent, nous nous contentons de cela, affirme un parent mort dans l’âme.

Pour les enfants, ils prennent leurs parents en charge avec le peu qu’ils gagnent, ils aident leurs parents en soins de santé, en nourriture, etc.

Rappelons que, la responsabilité première des parents a, de tous temps, été de prendre soin des enfants, les protéger et les assurer une croissance et un développement harmonieux.

La famille doit garantir aux enfants un climat de bonheur, d’amour et de compréhension, leur permettre de grandir et les rendre aptes à affronter l’avenir.

Cette Journée rend hommage au dévouement des parents à leur engagement et leur sacrifice pour assurer l’avenir de leurs enfants.

 

Yoda

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contact Us

error: Le contenu est protégé !!